AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chapitre 1 : Confession intime d'un Matin d'automne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bond-rop
Orateur
Orateur
avatar

Messages : 834
Age : 92
Localisation : France
Masculin

MessageSujet: Chapitre 1 : Confession intime d'un Matin d'automne   Mar 28 Jan - 19:50

Old Oak, Histoire Symbolique

Chapitre 1 : Confession intime d'un Matin d'automne

Un journal intime est un texte rédigé de façon régulière ou intermittente, présentant les actions, les réflexions ou les sentiments de l'auteur.


  Avant d'écrire ces mots, un ami de sage conseil m'a demandé quel était l'objectif du partage de mon journal intime ? Ou devrais-je dire du journal intime de l'alliance Old Oak ? Les deux sont certainement liés, c'est bien la raison pour laquelle je n'ai pas de réponse à cette question. Quoi qu'il en soit ces mots sont les miens, et comme la définition l'indique, ils ne sont en rien le reflet d'une vérité absolu mais simplement ma réalité.

  J'ai trouvé la réponse à la question de mon ami évidente. Je n'ai aucune conviction à chercher le malheur, à crier plus fort que l'autre ou taper plus fort. Seulement, je n'ai jamais su dire les choses qui me dérangent à haute voix. J'ai appris à "dire" les choses aux concernés, trouvant l'hyprocrisie aussi courante qu'infligeante , alors qu'avant ma seule arme était l'écriture. Je vais donc utiliser l'écriture pour dire à haute voix l'histoire d'Old Oak de son commencement à aujourd'hui.

  Mon ami n'était ni pour, ni contre le fait que je le fasse. Toutes personnes clairvoyantes voient le bénéfice et le risque de le faire. Certaines décisions doivent être faites avec raisons, d'autre avec sentiments, les deux rarement d'accord. En ce qui me concerne, je sais que la raison prime sur le sentiment dans les responsabilités. Cepandant se faire une raison basé sur des valeurs est un compromis avec le sentiment. Ce n'est pas toujours facile mais c'est ce à quoi je m'accroche dans les bons et les mauvais moments.

  Je me suis souvent demandé si s'accrocher à des valeurs, tel que j'ai noté concernant le vieux chêne n'était pas un idéal ? si je ne confondais pas le rêve et la réalité ? si c'était un point fort ou un point faible ? Comme la question du journal, je n'ai pas réponse à celà. Les valeurs sont un idéal, une réalité, un point fort et un point faible.

  Aujourd'hui, avec ces évènements, je suis encore plus convaincu qu'il n'y a pas eu erreur. C'est en tombant qu'on apprends à se relever. Se relever seul est plus difficile mais nous rend plus fort, nous ouvrant les yeux sur ce qu'on croyait être. Se relever avec de l'aide est plus facile, peut nous empêcher de voir l'énormité de l'erreur, mais soude un lien qui est pour moi la plus belle chose qui soit, la "Confiance et l'Amitié".

Après ce préface revenons à l'origine du magnifique projet qu'est "Old Oak".


Février 2013 : Annonce de la guerre des Guildes


  Genial! Je trouve le concept interessant et amusant. Mais je vais pas attendre que l'event arrive sans rien faire, il faut absolument travailler sur un projet. Je me suis donc attelé à la tâche. Papier, crayon, objectifs, principes, idées ....

  Pour dévelloper mais pas trop (sinon ça risque d'être très long) j'ai des principes qui était la base du projet. Une alliance d'anciennes guildes du serveur, qui n'ont jamais eu de soucis avec Open Bar, et en qui l'on peut avoir confiance vue leur longévité.
Toujours avec mon papier et mon crayon j'ai présenté une méthode de fonctionnement différente (par rapport aux guildes) et démocratique. Pour faire simple et logique, toutes les guildes qui seraient contactées pour ce projet auraient "une voix" sur les décisions à prendre, s'en suis du principe de majorité. Il était difficile de faire plus sur le projet sachant que nous n'avions pas plus d'informations concernant l'event.

  J'ai eu conscience du lourd projet, je ne pouvais le gérer seul, mais surtout, je  souhaitais l'élaborer avec quelqu'un d'autre.

  Quoi de plus naturel que de contacter Milamber, meneur de Soul of Nemesis qui répondait aux critères cités ci dessus, mais aussi pour le respect que j'ai pour son histoire Hyrkulienne. Je n'avais pas tellement de lien avec lui,on se parlait de temps en temps. Il avait beaucoup de principes qui concordaient aux miens. Je savais qu'il n'y avait pas à hésiter sur la personne à qui m'adresser. J'ai donc contacté Milamber, lui ai présenté le projet, qu'il adopta sans surprise avec le soutient de sa guilde. Un échange commence sur les personnes à contacter, rentrant dans nos critères, afin de créer un "noyau dur". C'était là, le premier objectif, faire un noyau dur qui tiendrait quoi qu'il arrive.

  Pour cette première partie, nous sommes donc arrivé à 7 Guildes que j'ai surnomée "mères". Open Bar, Soul of Nemesis, Black Moon, Amicalement Notre, Harmonia, Love and Prawn et Spiritum Deos.

  Etape suivante le Nom de l'alliance. Etant très valeurs et symboliques, pour faire le lien avec les vieilles Guildes irréductibles d'Hyrkul et l'image du blason, Je pense au chêne. Après votes des guildes mères, le nom "Old Oak" est validé.

  Etape suivante le blason. C'est parfait, sans y faire attention, il y a le choix des feuilles de chêne comme blason. Chaque Guilde doit donc faire des blasons avec la seule consigne d'avoir les feuilles de chêne. Par ordre d'élimination, et votes anonymes, nous en sommes arrivés au blason actuel.

  Nous avions donc un Nom et un Blason, fait avec les 7 de façon démocratique, donnant un avant gout sur notre futur fonctionnement.




25 Juin 2013 : Création de l'alliance


   Rendez-vous au temple des Alliances, pour mettre au jour "Old Oak"avec ses couleurs et ses valeurs. Dans un premier temps nous avions convenus qu'il n'y aurait aucun recrutement, le temps d'apprivoiser l'event et surtout constuire un lien fort entre les Guildes mères.

   Cepandant et nous l'avons tous anticipés, on ne savait pas où on allait. Ce système d'alliance etait difficile n'ayant aucune expérience les uns comme les autres. Mais déjà très tôt avec le poids des "surprises" du AvA,  il fallait prendre des décisions à 7. Notre système de "voix" à donc prit toute son importance.

   Très tôt, même si les 7 étaient enthousiasmées par le projet, nous avons vu les différentes méthodes de gérances et les points de vue différents. Mais tout le monde à jouer le jeu, se pliant aux votes majoritaires.

   A ce moment là, mon envie était d'essayer, quitte à se tromper. On ne peut pas dire "je le savais" tant qu'il y a des inconnus. Et nous étions majoritaire dans cette dynamique.

   Harmonia après s'être retirée du "noyau dur" voyant que son avis était contraire à notre dynamique, s'est au final retiré de l'Alliance. Je pense pourtant avoir fait ce qu'il fallait pour que Harmonia reste parmis nous. Ca me désolait de voir Setrah  dire Non quand tout le monde disait Oui. Leur départ a été le premier coup de hache dans la symbolique qu'est Old Oak. Je commençais à me rendre compte que le projet allait être plus difficile que prévu. Mais, les 6 guildes mères restantes étaient là pour avancer sur les sujets tel que le recrutement, la gérance des conflits, le AvA (...)

  Le premier souci fut le recrutement. Une demande énorme pour l'engouement des territoires afin d'avoir les Bonus +25%. Une pression importante était présente pour réagir à la monté des SPQR, l'ancienne BBK. Nous voulions faire un compromis entre la necessité de recruter "rapidement" mais avec la "qualité". Il y a donc eu le système parrainage qui a plu à tout le monde. Il s'en ai suivi de recrutement sur candidatures. Mais au final on était plus nombreux, mais la participation n'était pas proportionnelle. Mais qui pouvait le savoir ?
Dans cette période troublée, nous avons eu le soutient de l'alliance SOLEV qui à rejoint nos rangs. J'ai eu un très grand plaisir de les voir parmis nous. Composé majoritairement d'anciennes guildes, avec un meneur devenu ami, je ne pouvais que me réjouir du soutient en perspective. Dès leur arrivé Shinogami propose son implication dans l'alliance. Je ne pouvais m'engager à dire oui en le mettant à la même importance qu'un meneur d'une guile mère, ça aurait été illogique par rapport au début de l'histoire d'Old Oak. Même si officiellement ça n'a pas pu se faire, officieusement il a eu tout mon interêt. Je reste persuadé de ne pas avoir fait d'erreur vis à vis de son implication au même titre que les meneurs investis du début, mais je sais qu'un lien n'a pas été fait et ne pourra surement jamais se faire. Je reste sur une déception personnel de ne pas avoir réussit à combler les attentes de l'alliance SOLEV, qui était venus avec des attentes claires. Le choix de nous rejoindre n'est pas du au hasard, mais avec tout ce que je suis entrain d'expliquer, ces attentes n'ont pas réussient à être comblées.

  Le deuxième soucis qui s'est présenté est la participation aux AvA. Il était clairement dit, que la participation n'était pas obligatoire. Cependant, tout aussi nombreux que les SPQR, nous ne rivalisions pas. Nous avons donc chercher encore là un compromis. Une participation libre, mais une obligation pour "certains" territoires.

  Le troisième soucis était la liberté du canal /a. Empêcher ou pas les Oaken de s'exprimer. C'était contre bien sur, mais comment régler les débordements. On a commencé à établir des règles, après un système de blâme et de Mute. Au final s'est avéré trop long et inefficace.

  Tout à été question de "compromis", je demandais conseil à des amis pouvant avoir un regard extérieur. Beaucoup d'écoute envers les Oaken sur ce qu'ils voulaient ou non. Difficile à faire. Garder une souplesse avec un nombre et caractères différents.

   A partir de là, le temps s'est écoulé. Plus les sujets importants s'enchainaient, moins il y avait d'investissement de la part des Guildes mères. Pour des raisons IRl, un dégout pour le système AvA, un désintéressement ? le sentiment grandissant d'une perte de contrôle du projet ? Je me suis posé la question mais il y avait tellement de chose à faire que je n'ai pas pris le temps d'aller vers les meneurs qui ne s'investissaient plus, pour demander "pourquoi ?". Le seul avantage c'est que les décisions étaient prisent plus rapidement, je me disais que c'était necessaire. Avec le recul je me dis que ça a été l'erreur suivante de l'avoir pensé. Mais je me confortait sur le fait que c'était necessaire et que les meneurs encore présent pensaient pareil.

 Nous avons donc essayé avec les MAJ, de répondre aux demandes des Oaken. Au niveau ava, au niveau du canal /a... On a essayé de répondre au mieux avec les pro-ava et les anti-ava. Toutes nos décisions ont été prisent pour améliorer l'ensemble de l'Alliance.

  A la vérité, il y a eu une dynamique énorme par rapport à La guerre des guildes. Nous n'avons pas su ou voulu mettre plus de barrière ? il est trop tot pour répondre.

  Le plus déconcertant au final, c'est le sentiment de faire machine arrière, que toutes les décisions que nous avions prisent par necessité, dans des délais très court ne sont plus d'actualité. La rivalité contre BBk a disparu, laissant les nombreux recrutements comme preuves et une gérance canal /a devenue quasi impossible. Oui il est facile de dire aujourd'hui "on aurai du rester à 7", ou "limiter le recrutement". Mais à l'instant T, nous avions à gérer des demandes , des souhaits, qui étaient aussi les notres pour certain. On ne pouvait pas dire "on aurait pas du," on a fait ce qu'on pensait juste, en essayant de satisfaire tout le monde. Aujourd'hui  l'engouement initial du début du Ava est perdu laissant les traces de nos décisions passées. Nous nous accordons tous à dire maintenant que les priorités ne sont plus les mêmes. Nous ne pouvons pas faire porter la faute aux guildes recrutées par nos votes. Les tenir responsables des débordements actuels serait injuste, nous avons voulu leur présence pour répondre aux BBk, mais nous remarquons qu'au final, l'essentiel c'est l'ambiance et le plaisir du canal /a. Le plus admirable, c'est que ce sont ces personnes qui m'apporte leur soutient. Je ne ferai pas la même erreur, mais j'assume les conséquences de nos décisions. Au final je trouve que c'est une magnifique leçon.



Mardi 12 Novembre 2013


  Aujourd'hui, j'écris ces mots avec déception, mais une foi toujours intacte en l'Alliance Old Oak. Dans cette partie, je ne citerai personne, mais je veux dire à haute voix, ce qui me rempli de déception.

   Je suis à l'initiative du projet, il est normal que j'y ai mis du mien à en faire la priorité In game. J'ai passé énormément de temps, à demander conseil, à faire, à réfléchir et à proposer.

   Aujourd'hui certaines guildes m'ont données des raisons du départ, d'autre non. Un certain nombre d'arguments plus ou moins décevants.

   Une personne m'a dit, et je lui remerci, que le projet Old Oak était une riche idée, mais les gérants étaient d'avis différents, ce qui donnait une lenteur sur les décisions, et  un résultat de compromis. Ce dernier permet de satisfaire partiellement tout le monde, mais à la longue ça ne donne aucun résultat. Si il y a bien une raison sur les départs c'est celle là. C'est avec cet argument que j'apprécie les départs. Un constat, une vérité et le temps pour le dire. C'est partir en étant sincère et en donnant raison à cette leçon qui nous a été donnée. La base du projet Old Oak ne pouvait pas perdurer pour cette raison.

   Malheureusement et c'est l'état de ma déception, je n'ai eu ces mots que de la bouche d'un meneur des guildes mères... Est ce ma faute ? suis-je dupe ? ou étais-je aveuglé par le rêve du projet ?

J'ai ma responsabilité des erreurs de l'alliance, je ne cherche ni coupable, ni soutient mais je dis les choses pour répondre à toutes les questions que je peux entendre quotidiennement.

Je suis déçu d'entendre le départ d'une guilde la veille au soir, alors que l'idée de se retirer date depuis plusieurs semaines.

Je suis déçu d'entendre qu'on est surpris de la tournure des choses alors que c'est facilement prévisible. On fait tous le même constat, mais il est facile de le laisser dans les mains de ceux qui restent, et partir alors qu'on a tous eu notre part de responsabilité.

Je suis déçu de voir la foi au projet perdue depuis longtemps, mais que les décisions continuaient d'être prises. Le coeur du problème on en parlait pas.

Je suis déçu d'entendre qu'il est plus facile de partir et recommencer, que de reconstruire sur quelque chose qui n'a pas marché, malgré tout le travail qui a été fait.

Je suis déçu d'entendre que le blason Old Oak est souillé par les évènements, que c'est la réputation qui sera difficilement récupérable.

Je suis déçu d'avoir des remarques de personnes absentes, qui n'ont pas conseillés durant ces derniers mois, et seulement maintenant disent leurs vérités.

Je suis déçu de pas avoir été prévenu plus tot des départs, pour me laisser le temps de préparer le "après".

Je suis déçu de moi d'avoir eu une confiance aveugle à croire qu'on disait ce qu'on pensait sans attendre.

Je suis déçu de moi de pas avoir vue plus tot que ce système ne pouvait pas perdurer.


   Oui je suis déçu que le projet se termine ainsi, je suis conscient qu'il ne pouvait pas durer. Mais il y a des façon de le faire. Il est facile de garder le bon de cette expérience et reprendre un nouveau départ et laisser le mauvais derrière. Je le redis, je comprends qu'il y ai une fin, mais il y a un respect à avoir, qui n'a pas eu lieu.

   Je n'ai aucunes animosités avec les personnes qui sont parties, on avait pas la même vision des choses, où on avait la même mais c'était plus facile de refaire un nouveau départ. Quoi qu'il en soit je suis pas adepte de la rancune et au contraire je tire leçon de cette expérience. Pour éviter les malentendus je ne généralise pas mes déceptions, je n'ai pas voulu citer qui que se soit par respect et par souhait. C'est juste pour comprendre ma position et la désillusion que j'ai pu avoir.

 Je suis tout de même content d'avoir fait ce bout de chemin avec les personnes qui sont parties, J'ai appris énormément, et ça nous a permit de nous connaitre. Ce qui a été utile, et sera utile pour l'avenir. Nous sommes quand même les Dinosaures d'Hyrkul.

   C'est la fin d'un chapitre, mais le début d'une longue Histoire. Je remercie encore les soutients de Palus et de Nabsou, ainsi que toutes les guildes les plus innatendues. Nous avons appris de nos erreurs, le vieux chêne en a perdu des vieilles branches en ce premier automne, mais des jeunes pousses voient le jour et verront plein d'autres printemps. Tel est le nouveau visage du vieux chêne, tel est mon espérance de refaire un "noyau dur" avec des branches qui deviendront aussi grandes que solides !

Bond-rop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://old-oak.wifeo.com/
 
Chapitre 1 : Confession intime d'un Matin d'automne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 1 : Confession intime d'un Matin d'automne
» Confessions intimes..
» Confessions intimes fan de consoles!!
» La vie d'un collectionneur de consoles sur TF1
» Chapitre 7 :Deuxième Automne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'alliance :: Présentation de l'alliance :: Journal de Bond-rop-
Sauter vers: